Investir dans le locatif en 2018

Investir dans le locatif

La pierre est une ressource que nous croyons connaître, notamment pour 62% des Français, qui sont déjà propriétaires. Entre l'achat de leur propriété et l'investissement locatif, les Français consacrent près des deux tiers de leurs économies annuelles à l'épargne immobilière, soit le double de leurs investissements financiers. Des plans ont été élaborés en France pour encourager les investissements dans le secteur immobilier. C'est notamment le cas du dispositif Pinel, qui permet, en échange d'un investissement dans une nouvelle propriété, d'obtenir une déduction fiscale en accord avec les termes de l'investissement. Malgré le succès rencontré auprès des acquéreurs de nouvelles propriétés, l'exonération fiscale semble être la raison de l'investissement pour 12% des Français. Aujourd'hui, avec les conditions économiques actuelles, une propriété est financée pour une durée moyenne de moins de 20 ans. Assez pour convaincre beaucoup de gens à la recherche de revenus supplémentaires. Pour mieux comprendre cette attractivité française des investissements locatifs, nous analyserons les attentes et les motivations de ces investisseurs. Un investissement locatif implique des taxes, non seulement au niveau de la propriété elle-même (valeur ajoutée immobilière ou taxe foncière), mais aussi au niveau du revenu qui en découle (imposition des revenus du capital). Le principe du domicile fiscal acquiert toute son importance ici.

Investir dans le locatif en France

Multiplier les ressources

Un résident et un non-résident français, au sens de l'impôt, ne seront pas nécessairement imposés de la même façon. En fait, le prix d'achat est supérieur au marché de 20% parce que nous sommes dans de nouveaux programmes. Surtout, il est limité à un loyer faible ou à un toit loué en fonction des caractéristiques. Tout ceci limite donc la rentabilité maximale et peut même en faire un mauvais investissement. En moyenne, les Français louent l'investisseur en 45 ans et vivent à deux. 56% sont mariés, 11% sont des pacs et 6% vivent dans une relation coutumière. Votre maison dispose de ressources assez confortables, puisque son revenu annuel moyen est de 70 300 €, soit un revenu mensuel de plus de 4 000 €. Une somme qui a augmenté de 10% depuis 2010. Investir dans l'immobilier en France depuis l'étranger n'a jamais été aussi facile. Grâce aux nouvelles technologies (web, cloud, signature électronique ...), il n'est plus nécessaire d'être physiquement présent pour signer des documents. Vous avez juste besoin de permettre à une personne fiable de signer une écriture authentique pour vous. Point intéressant soulevé par l'étude, les Français utilisent les petits investissements locatifs pour taxer leurs revenus et réduire les impôts. Gardez à l'esprit que plus les répondants augmentent, plus ils sont intéressés par l'exonération fiscale. 16% des managers citent cette raison comme première raison, contre 11% des travailleurs.